Non classé

Coronavirus : où partir en vacances quand on est en confinement ?

C’est pas parce qu’on est en confinement à cause de ce fichu coronavirus, qu’on va pas s’offrir des vacances dans un endroit sympa, non mais !

Vous aimez les ambiances torrides, tropicales, comme au Brésil ou en Equateur ?

Alors il existe un endroit parfait pour vous, et pas loin en plus : vous pourrez y admirer des chutes d’eau, vous y promener en maillot de bain ou, avec un peu de chance, vous y délasser dans une eau à juste température.

Il s’agit bien sûr de votre formidable salle de bain. À vous l’ambiance des îles en tapant l’un contre l’autre deux Tahiti douche ! À vous les minutes de farniente devant un radiateur brûlant ! (*destination sponsorisée par votre conseiller EDF qui, tiens, se frotte les mains et a un rire diabolique, mais pourquoi il fait ça ?!*)

Allez chercher un jus d’orange dans votre frigo, mettez de la musique estivale, et vous voilà sur une île paradisiaque (on ajoutera même un poster de Vahinés si on veut bien faire).

Si vous êtes davantage glagla que Bora-Bora, ça marche aussi : une eau froide dans le bain, des glaçons et zou !

Vous aimez bien quand ça ressemble à chez nous, mais pas trop : la Belgique, la Suisse, le Québec ?

Alors, n’hésitez pas à pénétrer dans l’univers charmant de votre chambre d’amis ! … Non, pas D’Amy, d’amis ! Vous savez, les êtres vivants que vous invitiez chez vous avant le confinement ? … Non, pas le chat de la voisine, des êtres HUMAINS ! Même que, parfois, vous buviez un ou deux verres ensemble ?

Ici, ça ressemble à votre chambre, mais en différent. Contemplez ce lit, plus petit que le vôtre. Et si vous dormiez dedans pour pimenter votre nuit ?

N’hésitez pas non plus à admirer ces nouveaux paysages : nouveaux placards, armoires… Et nouvelle vue sur de nouveaux voisins d’appartements, qui s’ennuient eux-aussi chez eux !

N’hésitez pas à redécouvrir les trésors que renferment ces nouveaux meubles. Comme, oh, cette poupée avec laquelle vous jouiez il y a si longtemps et que vous avez ici soigneusement rangé (= mis en vrac dans une caisse). Ah, cette douce nostalgie…

Vous voulez des vacances méditation, en rendez-vous avec vous-mêmes, comme en Inde ?

Alors, il existe cette pièce magique dans laquelle personne ne vous suivra jamais (sauf votre formidable héritier de 3 ans qui vous colle, car il n’a pas encore compris que vous étiez deux personnes séparées) : les toilettes.

Ici, on a le temps de penser. À soi. Aux autres. Aux questions philosophiques de notre existence : comment je vais faire pour tuer personne si je reste deux mois en télétravail à la maison avec Chouchou et l’héritier ? Comment on va faire si le papier toilette reste en rupture de stocks éternellement ? Est-ce que si j’éternue sur le coton-tige, ils sont quand même obligés de me le fourrer au fin fond du nez pour voir si j’ai le coronavirus ?

Si vous avez de l’encens, c’est le moment de l’utiliser (sinon, du Fébrèze fera amplement l’affaire). Respirez, savourez… et n’hésitez pas à écraser d’un coup de talon la si mignonne main de l’héritier qui tente de passer sous la porte. Ce moment, il est pour vous.

Vous aimez visiter les grottes, les maisons troglodytes et les endroits mystérieux ?

Alors, pourquoi ne pas faire un tour à la cave ? Cet endroit qui caille vivifiant. Sentez les vieilles pierres, et toute l’histoire qui se trouve autour de vous : ici sont passés vos ancêtres…notamment vos parents, qui vous ont ramené plein de choses « pour vous aider », dont vous ne vous servirez jamais : cette tronçonneuse, ou des pneus neige « au cas où » alors que vous habitez à Nice.

C’est aussi l’endroit d’une tendre nostalgie : ah, ces palettes que Chouchou a absolument voulu garder, car « si si, elles resserviront un jour »… Ce tapis de gym que vous avez acheté il y a trois ans, que vous vous êtes juré d’utiliser, ce que vous avez fait, mais pendant une semaine… Ces bouteilles de vin que vous offrent vos amis (vos quoi ?) et que vous ne buvez jamais… Le cadavre de mémé Jeanne qui traîne dans le congélateur, car tout le monde a eu la flemme d’aller l’enterrer…

Là aussi, un endroit propice à la réflexion. Mais où il ne faut pas rester trop longtemps, parce que ça gèle quand même un peu ici, hein.

Publicité

6 commentaires sur “Coronavirus : où partir en vacances quand on est en confinement ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s